Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 septembre 2010 2 21 /09 /septembre /2010 00:54

sens de la vie

 

 

Dieu existe.


Oui, c’est fou non ? Oui mais tout est relatif. Qui est Dieu tout d’abord ?


D’après ce que l’on peut déduire de tous les écrits qui traînent, Dieu est le créateur, celui qui décide de toutes les formes, de toutes les couleurs, de tout ... bref.

Mais à regarder de plus loin (non, pas de plus près) on s’aperçoit qu’il n’y a rien de si extraordinaire en fait, car la « vie » en général engendre la procréation, la multiplication d’elle-même, elle crée aussi … de multiples couleurs, de multiples formes, tout comme Dieu.

Soit y’a de la concurrence dans l’air, soit c’est la même chose. Bon, y’a pas de concurrence au royaume de Dieu … On part donc sur le fait que la « Vie » et Dieu sont la même source de création. Mais dans ce cas qu’elle est cette véritable force que la Vie ?

 

Nous ne voyons que les conséquences matérielles de la vie, les fruits de son essence. Son travail est global et ne s’arrête pas à l’unité. Tel le travail d’une ruche, son action est collective. Chacun a des conséquences sur l’ensemble et le résultat de chacun façonne le résultat global. Dans le milieu naturel tout est lié. Nous faisons parti de ce milieu naturel, de cet ensemble, même si de nos jours on se croit à l’écart, que la nature n’est bonne que pour les écolos.

La vie qui nous habite à chacun vient s’ajouter à l’ensemble de la vie d’autrui, mais pas seulement à nos homologues mais à toutes les infimes parties de vie dans l’Univers.

 

Si un Dieu devait exister il serait cette vie, présente en nous, présente dans tous les végétaux ou animaux, mais aussi dans toutes les formes d’énergies physiques ou spirituelles comme les émotions, les pensées …

La vie c’est Nous. La Vie C’est Dieu. Nous sommes tous une partie de Dieu. Voilà une réponse qui devrait rassurer tous les religieux.

 

Dans ce cas quel est le sens de nos vies ? Puisque nous sommes tous une partie de la vie, pour qui vivons-nous ? Pour nous-mêmes ? Ou pour l’ensemble ?

Facile de répondre en chœur « Pour l’ensemble !!! » (que c’est beau). Personne ne s’y tromperait, pourtant personne ne l’applique cette réponse idyllique.

 

Certains (voire beaucoup de ce qui y vont) ont beau aller à l’église tous les dimanches, si vous le faîte, c’est pour vous, pas pour les autres. Si si. Sinon vous n’iriez pas. Pourtant cela rassure d’y être allé, on se montre, on se sent protégé. Protégé par Dieu. Protégé par cette croyance en l’être supérieur qui décide de tout. On se ment à nous-mêmes en s’appuyant sur la forme plutôt que sur le fond.

 

Très dur d’accepter que cet être supérieur n’est pas unique, n’est pas comme nous, à notre image, avec un corps, un esprit, des pensées uniques. Cela fait peur de se dire que Dieu est multiple et est partout à la fois. Qu’il n’a pas une conscience mais que c’est l’ensemble de nos vies qui crée cette conscience.

 

J’arrête de l’appeler Dieu.

Il n’a pas d’apparence propre à une individualité définie. Je l’appelle Vie, vous l’avez compris.

 

La vie n’est pas un individu unique, pourtant nous sommes des individus uniques. Chacun voit SA vie et la gère dans un but de retour personnel propre à cette même vie qui pourtant s’arrêtera, elle.

Loin de moi l’idée de vous faire croire que je ne suis pas dans cette position. Je ne vais pas encore épiloguer sur les valeurs de l’ego, donc je continue.

 

Je veux juste essayer de mettre un sens à la vie. Juste dire qu’y mettre un véritable sens utile, ce n’est pas de penser uniquement à la sienne, qui n’est qu’une petite portion infime, mais de penser à ce qu’on peut aussi apporter à la globalité.

 

On se croit différent des autres de par nos frontières corporelles, que ce soit des autres êtres vivants ou des autres éléments dans l’Univers et pourtant le jour où l’on comprendra que tout est lié et est la même chose, que tout renaît des conséquences de chacun et de chaque instant, que le futur ne se prépare pas en négligeant le présent, que la vie ne s’arrête pas et que la mort n’est qu’une phase de métamorphose de la vie, alors peut-être que notre propre vie aura une autre allure et trouvera ainsi un véritable sens durable.

 

On comprendra peut-être alors que donner c’est recevoir, qu’il vaut mieux être qu’avoir (on est riche que de ce que l’on est et non de ce que l’on a) et qu’il faut arrêter de vivre dans le futur et profiter du moment présent.

 

Voilà. Je serais tenté de clôturer par un « Amen » solennel.

 

Amen.

 

NB : Si j’ai une apparition de Dieu en personne je me réserve le droit de modifier cet article.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Laurent Cassé - dans Spiritualité
commenter cet article

commentaires

Pierre 30/11/2011 11:46


Cette analyse dépasse le fondement des valeurs , tu as compris et réussi ton Alchimie .


Bonne continuation


 


 

Muriel 02/02/2011 15:06



super j'ai plein de  défauts et suis imparfaite donc, je suis des vôtres :)


Pas facile de vivre cette incarnation avec des familles négatives. C'est une prouesse chaque jour que de se reconnecter à notre dimension divine . Je démarre dans ce nouveau monde, je suis tombée
du ciel en peu de temps (rires) et je préfère largement ce que je vis à ce que je vivais...



Laurent Cassé 04/02/2011 23:39


Votre vie a l'air effectivement pleine de valeurs liées à des dimensions que tout le monde ne voit pas. Il doit être dur de trouver la place du réel, de l'important, du subjectif et de l'essentiel
dans tout cela. Comment faîtes-vous ?


tanette2 27/09/2010 14:24



Je voulais écrire : De là à te dire que je fais tout pour......je n'en suis pas si sûre....



Laurent Cassé 27/09/2010 18:56



Si tu en étais capable, tu n'aurais peut-être pas ta place dans ce monde matériel.


On a tous des choses à apprendre et je m'en félicite.


Celui qui n'a pas de défaut n'est pas des notres.



tanette2 27/09/2010 14:20



Je suis entièrement d'accord avec tes deux derniers pargraphes, nous sommes tous interactifs et nos pensées, nos actes influent la tournure que prend le monde. En cela je regrette toutes les
informations anxiogènes qui circulent dans les médias, sur les ondes, tout ce négatif ne peut pas induire du positif et de la joie de vivre.


La solidarité,l'écoute, la morale ont perdu leur vraie valeur, c'est dommage, on est trop individualistes...et trop attachés à cette société de consommation.


En ce qui concerne Dieu, je veux encore croire en la théorie qui veut que nous soyons tous une partie de Dieu venus sur terre pour nous"affiner" et devenir parfaits afin de lui ressembler... De
là à te dire que je fais tout pour......



Laurent Cassé 27/09/2010 18:55



Content de voir que tu es d'accord avec moi. Pour autant si la vie semble si négative dans les médias, c'est relatif, c'est ton point de vue, car toi tu n'as pas besoin de te rassurer en voyant
le malheur des autres. Beaucoup de gens par contre ne l'avouent pas mais trouvent réconfortant de regarder les infos ....


La vie doit nous apprendre et elle le fait très bien. Si les médias sont négatifs c'est que la majorité le réclame. De toutes manières le mal, le bien, tout cela est très relatif et ne sont que
des valeurs absolues.