Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /
On parle toujours de débit de veine. Par exemple 1m3/h soit 1000 l/h.

Certes ....

Mais quel est la part exploitable ???

Un puits ne prends pas l'ensemble du débit de la veine dans la majeure partie des cas.

Voici un petit schéma explicatif.



Le débit exploitable par l'utilisateur du puits dépend du niveau de l'eau.

A : Le niveau de l'eau est plus bas que la veine, dans ce cas la quasi-totalité du débit (si puits bien rodé) termine dans le puits. Car l'eau ne peut pas traverser cet obstacle. C'est à ce niveau qu'on détermine réellement le débit de la veine grâce aux valeurs résultant du temps mis par l'eau pour monter d'une certaine hauteur. Pour mon propre puits j'obtiens 1100 l/h (valeur radiesthésique 1200 l/h ... pas mal hein ?  )

Entre B et C : Le niveau du puits a atteint la veine. Désormais l'eau peut s'évacuer à nouveau, mais la retenue naturelle en aval oblige aussi l'eau à monter dans le puits. Pour mon cas le débit utile diminue de moitié quasiment (600 litres/h).

De C à D : désormais la vitesse de montée est très faible et est uniquement due à la pression d'eau de la veine générée par la difficulté de l'eau à pénétrer dans sa propre veine en aval du puits (résistance sable) et la pression de l'eau en amont liée à la dénivélation. Plus l'eau arrive d'une hauteur et plus le niveau dans le puits aura tendance à monter au-dessus du niveau de la veine (C).

De plus si la veine descend comme chez moi. Il y a une phénomène de désamorçage de la veine au moment où on passe sous le niveau C. Effectivement l'eau descendant aspire de l'air par le puits et se vide. Du coup l'eau pénètrera d'autant plus lorsque le niveau atteindra le niveau B. Cette aspiration d'eau crée normalement un débit supérieur dû au phénomène siphon qui se désamorce lorsqu'on passe en dessous de C.

Bref tout ça pour dire que pour un puits classique, le débit "utile" fluctue en fonction du niveau.

Partager cette page

Repost 0
Published by