Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

L'art du sourcier appelé jadis rhabdomancie (du grec rhabdos, baguette et manteia, divination), est pratiqué depuis la plus haute Antiquité. Certaines gravures Sahariennes datant de 8000 ans représentent déjà cet art.

Le plus ancien sourcier historiquement connu serait l'empereur chinois Yu (vers 2200 avant J.C.).

Célèbre par sa science des sources, il fut représenté tenant une chose fort semblable à la baguette.

Les tombes de pharaons ont livré des boules enfilées à leur cordon (British Muséum). S'agissait-il de pendules ?

 

 

Fresques de l'ancienne Egypte montrant des sourciers

 

 

La plupart des peuples ont eu des sourciers parmi leurs chefs, leurs prêtres ou leurs guides. Ils avaient recours à eux pour détecter les cours d'eau souterrains et les minerais ou métaux enfouis sous la Terre.

 


La recherche de minerai au XVème siècle

 

Dans l'Antiquité, la baguette est utilisée comme moyen de divination pour interroger les dieux ; son usage pour trouver de l'eau ou des métaux remonte au XVe siècle en Allemagne.

Au XVIIe siècle, Martine de Bertereau et Jean de Chatelet Baron de Beausoleil utilisent des baguettes de sourcier pour trouver des mines en Europe, puis ils popularisent son usage pour trouver de l'eau souterraine. L'utilisation du pendule pour trouver des sources ou des mines date de la fin du XVIIe siècle.

L'usage se répand en Europe au XVIIIe et au XIXe siècle, puis il se raréfie au XXe siècle. Disposer d'un puits était jadis la meilleure façon de se procurer l'eau (potable ou non) dont on avait besoin.

Les sourciers, dont les techniques empiriques ont été décrites par le physicien Yves Rocard, se consacraient à cette tâche au point que leur art était devenu une profession : chaque département français ou presque eut son ou ses sourciers. La profession se raréfia à mesure que s'étendait le réseau d'eau courante.

Il n'est pas étonnant de retrouver des sourciers sur les champs de bataille. Pendant la guerre de 1914-18, des soldats sourciers ont été employés à retrouver les obus non éclatés et les souterrains creusés par les ennemis. Durant la seconde guerre mondiale des expériences radiesthésiques ont été entreprises pour détecter les mines anti-personnelles.

La guerre du Vietnam verra l'appui de sourciers intégrés dans le corps des Marines pour retrouver les souterrains et caches du Viet Minh.

 

En 1948,1949 et 1952, des médecins allemands comme les docteurs Hartmann, Curry et Wissmann découvrirent des réseaux telluriques et donnèrent leurs noms à ces quadrillages. Les géobiologues tiennent compte dans leurs analyses et recherches de ces réseaux Hartmann, Curry et Wissmann.

 

Généralement, les sourciers utilisaient une baguette fourchue en coudrier (noisetier), non à cause de leurs propriétés spéciales mais parce que le coudre en présente de nouvelles chaque année et à cause de leur longue conservation d'élasticité. La fourche choisie devait avoir une bonne souplesse des branches d'à peu près un même diamètre et de 30 à 40 cm de longueur.

Plus tard, les sourciers utiliseront des fanons de baleine bien ligaturés côte à côte en l'un de leur bout, qui garderont une même élasticité durant de longues années.

Aujourd'hui, les matières plastiques les remplacent ou même le métal à la condition qu'il soit protégé pour ne pas écorcher les mains.

 

 

Partager cette page

Repost 0
Published by