Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /
Voici une vidéo d'un ami sourcier. Il s'agit de Blancan (si si l'acteur), qui n'a pas que des dons de sourcier...
Vous verrez que c'est un artiste accompli.
De plus les paroles de cette chanson font toutes allusion à des faits passés et sont pleines de clins d'oeil et de réalité. Vous ne cernerez certainement pas toutes ces nuances, mais je me devais de faire honneur à mon ami en permettant à chaque visiteur de ce blog d'avoir le plaisir d'en profiter.





Paroles :

Les pieds dans le sol
La tête s’envole
Le sourcil froncé
Il va se connecter
Aux mains une fourche de bois de coudrier
La danse commence de l’apprenti sourcier

Par-là, une veine
Ici, cavité
Ici, pas la peine
D’envisager de creuser

Elle vous inonde
Mais n’est pas profonde
Cette veine d’eau
Vaut pas un râteau
Mes baguettes se croisent sur l’évacuation
De votre maison et ça n’est pas très bon

Par-là une tombe
Ici une bombe
V’aut mieux pas creuser
Ou elle va exploser

Quand je tends la main
Vers le gros sapin
Je sens un lutin
Qui fait son mâlin
Sur la cheminée, une petite une fée
Que le pauvre gnome ne pourra attraper

Ici tout s’imbrique
C’est cosmo tellurique
Est-ce que je vous vexe
si je vois un vortex ?

Merci beaucoup monsieur
Ici tout va bien mieux
M’avez débarrassé
De toutes mes entités
Le réseau Hartmann
Faisait trembler ma femme
Avec votre pendule nocivité recule

Toutes ces choses nuisibles
Qui étaient invisibles
Pour notre bien être
Avez fait place nette

Pour ce qui est de l’eau
C’est moins rigolo
J’ai creusé le puits
Et y avait pas de débit
Et il faut bien l’admettre j’ai dû creuser 20 mètres
Au-delà disons De toutes vos prévisions

J’ai pas eu de chance
À votre rémanence
Je m’retrouve cartable et j’ai foré du sable (Syn dédicace)

Aux mains une fourche de bois de coudrier
La danse commence de l’apprenti sourcier



Partager cette page

Repost 0
Published by