Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 janvier 2009 1 12 /01 /janvier /2009 00:23

12.01.2009

Pour faire suite à l'article des réactions dues aux séances de magnétisation, je publie celui-ci pour vous présenter mon point de vue actuel par rapport aux causes. Causes des réactions intimement liées aux causes du mal à soulager chez une autre personne ....

Comme je le spécifie dans un des commentaires du sujet que je cite auparavant (réactions), je remercie Marie et Nahuas (qui qu'il soit) de m'avoir éveillé l'esprit sur un point primordial. Le droit de faire.

J'étais depuis le début de mes essais dans l'optique que si on magnétisait dans le souhait de soulager et donc de faire du bien, on ne pouvait pas se faire de mal. Cela me semblait logique. Je savais que le fait de magnétiser dans un but malsain ou obscur (magie noire par exemple) avait pour conséquence directe une fatigue forte liée au fait que l'énergie utilisée ne pouvait être extirpée que de sa propre énergie personnelle, les énergies ambiantes ne rentrant pas en ligne de compte pour ce genre d'acte. De plus, l'effet de retour dans ce cas là est vraiment énorme. Tant mieux cela permet de limiter tout ces actes "diaboliques".

 

Cependant j'avais ressenti, parfois, suite à quelques séances (directes ou à distance) des "coups de pompes"...

Bizarre ... D'où mon article sur les réactions.

 

Pourquoi ? Parce que je n'étais pas sur le bon chemin lors de ces séances de guérison là. Ces réactions sont des signaux d'avertissements au fait que je ne dois pas faire comme ça. Que ce n'est pas la bonne solution. Le prix à payer de cet écart est là.

 

Voilà pourquoi parfois je me sens plus fort en sortant d'une séance et parfois non. Je suis dans le vrai et parfois dans le faux. D'un autre côté cela a un côté pratique pour l'apprentissage.

 

Pour comprendre les raisons de mes écarts j'ai dû aller jusqu'au fond des causes d'une douleur.

 

L'énergie de notre corps physique est la résultante de notre équilibre énergétique "spirituel". Notre niveau et notre équilibre évoluent tout les jours en bien ou en mal et chacun de nos actes en modifie les valeurs. Notre évolution depuis notre naissance est basée sur des faits quotidiens qui imprègnent notre âme et crée de la même sorte une imprégnation biologique dans notre corps physique. Voilà pourquoi on ressemble physiquement à ce que l'on est au fond de l'âme.

Si un déséquilibre psychologique vient perturber notre esprit, notre corps physique en est tout de suite affecté car il en est le reflet.

L'origine, je dirais, de la plupart, des maladies est là. De la plus bénigne à la plus mortelle.

 

Ce constat effectué, le plus dur est donc fait pour trouver mes erreurs.

Si je magnétise une conséquence c'est forcément une erreur si la cause existe toujours et c'est donc que le problème et toujours présent. 

"Ce n'est pas grave ! Ca me soulage !" me disent les souffrants.

Oui, mais non.

Les maux sont des messages. Lorsqu'on touche un élément brûlant, la douleur est là pour transmettre un message, pour dire que cela ne va pas et que nous sommes en train de cuire ! Si nous n'enlevons pas notre partie en contact avec la chaleur le corps physique va finir pas se désagréger d'une façon irréversible. Voilà à quoi sert le message.
Pour toutes douleurs, pour toutes maladies le message de base est le même : il y a un déséquilibre.

Deux cas de figures se présentent donc, soit :

- La cause a engendré un déséquilibre temporaire et la conséquence (brûlure par exemple) n'a plus de cause en cours (plus de contact avec la chaleur). Dans ce cas le mal peut-être enlevé, le magnétiseur aide le corps physique à se réparer puisque la cause a disparu. Le message est passé, genre "La prochaine fois tu toucheras pas !!".
Dans ce cas là l'appel aux énergies de tout bord est facile à obtenir et le magnétiseur se sent d'autant mieux à la fin. Le problème est réglé et a même permis d'évoluer.

- La cause engendre toujours un déséquilibre. La cause n'est pas connue de la part du souffrant, ni de la part du magnétiseur. Chacun ne connaît que la conséquence et s'entête à traiter celle-ci. Il est possible que le mal parte, mais il reviendra, car le message n'a pas été entendu. De plus le magnétiseur reçoit aussi le message en ressentant ce prix à payer de l'erreur d'aller contre la nature.

 

Parlons du deuxième cas. Le message n'a pas été entendu.

Je prends le cas des migraineux puisque c'est ce cas qui m'a fait comprendre cette problématique. Je considère donc que les maux de tête des gens qui sont migraineux depuis leur enfance (les vrais donc) sont des messages permanents d'un dysfonctionnement. Mais quel est-il ? Car c'est sur celui-là qu'il faudra agir.

 

Comme je l'expliquais au début de cet article, notre évolution spirituelle durant notre vie est basée sur des faits. Si nos énergies naissantes des expériences accumulées lors de notre vie ne sont pas en harmonie alors la maladie peut apparaître.

 

De ce que j'ai compris des Chakra, nous évoluons suivant un ordre logique. Durant notre enfance on créé nos fondations tribales, la famille et ses rituels, ses obligations et sa déontologie, etc ... c'est le socle de notre évolution et il est imagé par le premier chakra. Ensuite on cherchera à étendre notre évolution au monde extérieur à ce milieu tribal (2ème chakra), puis on cherchera à s'affirmer (3ème), puis on donnera aux autres (amour, 4ème chakra) etc .. je m'étend pas plus sur le sujet, vu que je ne le maîtrise pas plus que ça. Mais la base de la vie est là.

Nous évoluons sans cesse dans un subtil équilibre d'énergie.
Pour revenir au cas des migraines, le déséquilibre est quelque part dans l'évolution de la personne. Un fait, une situation permanente, un traumatisme qui harcèle inconsciemment l'esprit. Le message est là mais n'est pas compris et frappe donc à la porte du conscient qui ne cesse d'avoir dans l'idée de le chasser au lieu de l'écouter.

Ecouter ce que le mal a à nous dire, la solution est là mais n'est pas simple à mettre en pratique.
Pour ma part je n'en suis pas encore capable.
Mais le fait est que j'ai compris que dans ces cas là il valait mieux orienter la personne à trouver l'origine de ses maux au lieu de s'entêter à les faire taire.

Bien sûr que lorsqu'on souffre on a envie que d'une seule chose c'est faire cesser cette douleur. Mais une fois qu'elle a disparu il ne faut pas l'oublier et profiter de ces moments de répits pour se mettre en quête de la vraie raison.

Voilà pourquoi il faut demander l'autorisation avant de magnétiser, demander si l'on a le droit de le faire. Si nous n'avons pas l'accord alors c'est que le message doit être entendu et que de soulager n'est pas une solution à long terme. De toutes façons le contre coup subit par le magnétiseur sera le rappel à l'ordre de celui-ci.


14.01.2009

Ma dernière expérience a l'air de confirmer la conclusion du paragraphe précédent.

Mon frère m'appelle et me fait part de son mal de tête frontal. Sur le coup je suis en "plein" boulot alors je lui réponds que je ne peux pas faire grand chose dans l'immédiat (me rendant à un RDV pro), mais je me dis que mes priorités sont à vomir ....
Donc je décide de le questionner dans un premier temps pour ressentir si déjà c'était possible ou pas. De mon dernier retour d'expérience il faut que je me focalise sur la cause. Après quelques réponses de sa part, je me rends compte que ce n'est ni plus ni moins qu'une banale céphalée n'ayant certainement aucune cause majeure qui mériterait qu'on pousse un diagnostic draconnien.

Suite à ces quelques questions j'ai le sentiment que je dois et peux le faire. De plus cela me permettrait de savoir si effectivement dans ce cas je ne dois ressentir aucune fatigue.

Je préviens donc mon frère que je vais prendre 10 minutes pour essayer de lui faire partir la douleur. Je le préviens que s'il n'a plus mal d'ici 3/4 heure c'est que cela sera mon effet qui aura agit.

Etant en voiture, je m'arrête sur une place bien au calme....

Je reste dans la voiture. Je sors mon pendule, je prends mon portable et je cherche une photo de mon frère à l'écran. Celle de son avatar de N° de téléphone me parait bien.

C'est une bonne expérience car je ne suis pas chez moi, pas dans mon bureau où j'ai toujours travaillé à distance, de plus je ne me donne que 10 minutes au lieu de 20.

A ce stade là je croyais que la difficulté de concentration s'arrêterait là.

Je commence, suivant les mêmes rituels.

Mais le silence providentiel de cette place ne dura pas. Alors que cela faisait 30 secondes que j'avais commencé, une mère de famille avec sa poussette passe et croise quasiment sur le coffre de ma voiture stationnée, la commère du quartier !!! Et le vacarme d'un  dialogue entre une sourde et une excitée par son poussin brayeur commença.
J'ai failli m'énerver comme j'ai toujours su si bien le faire et râler à souhait... et puis non. j'ai été le premier surpris à me sentir passer au-dessus de ce vacarme. Je me suis juste dit : "C'est un test, je saurai au moins si j'arrive à me concentrer avec la présence et le bruit d'autrui". Et apparement c'était le cas car j'oublia assez rapidement les deux piafs dans mon dos.
Soudain je ressentis une douleur au front... lointaine... signe, désormais je le sais, que je me suis bien connecté à la céphalée fraternelle, c'est de bonne augure. De plus je ne sens aucun effort de ma part, bien au contraire, au fur et à mesure de ma démarche je sens la puissance augmentée en moi, je me recharge.
10 minutes passent, mon pendule ne veut plus tourner, j'ai la pêche et j'ai envie d'arrêter. Tout les signes d'une fin et d'une réussite ...

Il était 11 h 35 lorsque je termina la séance, mais je continua d'y penser très fort lors de mon trajet en voiture jusqu'à environ 11h45 où j'arrive à mon RDV. Là je bascule mon esprit sur autre chose.

 

Lorsque mon RDV professionnel se clotûra je m'aperçu que j'avais un message de mon frère.

A 11 h 45 il eut un fort mal de tête et à l'heure de ce message; 12 h 15, il n'avait plus de douleur frontale, celle qui le faisait beaucoup souffrir. Par contre il avait la nuque "sensible". La nuque est la porte d'entrée des énergies vitales lorsque j'essaie de réduire la douleur d'un mal de tête. Peut-être dû à cela ....

 

Le fait est que cette séance ne m'a pas fatigué du tout et m'a même permis d'avoir une rdv pro réussi de par mon énergie. Le message que véhiculait la céphalée de mon frère devait être le manque de sommeil et d'énergie que j'ai essayé de règler en même temps que la douleur à traiter. Donc je traitais aussi la cause.

 

Il n'y a donc pas eu de "prix à payer" ...

Partager cet article

Repost 0
Published by Laurent - dans Magnétisme
commenter cet article

commentaires

blancan 22/01/2009 11:55

Salut Laurent,Je me permets d'insister un peu sur le sujet.L'idée d'affaiblissement est plus une question qu'un veritable constat. Car les choses sont complexes et je ne les résumerais pas à une erreur. Voici quelques observations en vrac :Tout d'abord, après avoir magnétisé une douleur, je finis souvent par la ressentir moi-même. Du moins, je prends les signes du mal de l'autre et je m'en débarasse très vite car ce n'est pas un "vrai" mal. Comme si je prenais et jetais. Comme si ça devait "passer" par moi.Sinon, je prends soin de me connecter à l'énergie universelle avant de travailler, pendant et après. J'essaie de n'être qu'un vecteur entre elle et le patient, en évitant de puiser dans ma propre énergie.J'ai aussi constaté qu'avec les membres de ma famille, mes enfants en, particulier, les résultats étaient quasi immédiats et ne passaient pas par les fameux retours.En tout cas, je suis rarement fatigué après une séance et même, après une bonne séance, comme tu le dis dans ton article, on se sent plus fort.Quand il s'agit de couper le feu, il y a toujours une grande efficacité et aucun contre-coup. Peut-être parce que conjuration...Et l'affaiblissemnt dont je parlais, il n'est pas la suite directe des magnétisations mais un enchainement de rhumes et là, une gripette. J'ai l'impression que l'auto-magnétisme (que j'utilise souvent) n'a aucun effet sur les virus. Et devant la répétition de ces petites maladies chiantes, je m'interrogeais sur leur relation avec la pratique du magnétisme. On a du mal à accepter ses faiblesses...Allez, j'men va préparer la gamelle !Adichats !b

Marie 22/01/2009 11:40

Laurent le hasard n'existe PAS..., les personnages arrivent  ans la vie quand il le faut et au moment ou il le faut, et ensuite ils s'en vont... la vie est faite ainsi.Marie

laetitia 21/01/2009 21:18

merci de ta réponse et oui je ne crois pas au hasardmerci car cette reponse me donne deja un peu plus confiance en moia bientot

laetitia 21/01/2009 18:22

tout d'abord bonsoir, je me presente:Laetitia, 30 ans et perdue...je suis tombee sur ton blog en cherchant des infos sur le magnetisme et la radiesthesie.j'ai commencée a lire 1 article, puis 2, puis les commentaires ... Tu as éveillé mon esprit.la raison pour laquelle je t'écris est que j'ai besoin de ton experience et de ton savoir pour me guider.Marie qui t'as conseillé t'as dit qu'à ton tour tu seras amené a conseiller d'autres personnes, et bien elle avait raison. Eclairez moi!Si tu permets, je conte mon histoire.Mon père décédé voila 13 ans était un adepte du pendule et de la baguette, et m'a initié à l'age de 14-15 ans à cette pratique, car cela m'interessait et j'arrivais a me servir du pendule en retrouvant le verre d'eau mineralisé...Il m'a montré ce quétait la pyramide et ses experiences.Un jour, j'ai meme decouvert que j'avais du magnetisme le jour ou j'ai voulu analyser une douleur a une amie et qu'en faite je me suis retrouvée avec cette douleur le lendemain matin!! Mon père m'a donc expliqué qu'il fallait se frotter et laver les mains.Bref, tout ca me plaisait mais le jour ou mon pere nous a quitté, j'ai perdu une partie de moi, 10 ans de deuil, c'est très long.Aujourd'hui, pour je ne sais quelle raison, j'ai envie de recommencer , j'ai repris le pendule que mon papa m'avait confié, j'ai refait une pyramide, et je souhaiterai developper ce magnétisme qui est en moi, mais je ne sais pas vraiment comment m'y prendre. Je voudrais associer comme toi pendule et magnétisme.C'est pourquoi je fais appel à toi, et je ne crois pas aux coincidences, donc, j'espère ne pas me tromper.(ca fait du bien de pouvoir en parler sans que l'on me rit au nez)J'espère ne pas t'avoir assomé avec mon histoire. voila, j'attends de tes nouvelles et bravo pour tout ce que tu fais. Si d'autres personnes ont des conseils ou des choses à m'apprendre, je prends.Par contre si tu me trouves "novice", je comprendrais. MERCI    Laetitia 

Laurent 21/01/2009 19:34


Ah ben voilà ... quand je dis qu'il faut attendre... Tu as posté ce message au moment où j'étais en train de finaliser une étape, avec qui je ne sais pas mais j'étais en train de formaliser
mentalement toutes les leçons que j'en avais tirer jusqu'à présent.
Je prends donc ton signe comme une continuité qui m'est offerte...
Pourtant mon expérience est maigre et très jeune face déjà aux années qui se sont écoulées depuis que tu as commencé grâce à ton père. Mais le temps n'a pas de valeur.
Bien sûr que je vais essayer de t'accompagner dans ta démarche, mais saches que je ne pourrai que te guider pour éviter les faux pas. Je pense que ton évolution doit venir de toi. Mais tu as raison
en disant que ce n'est certainement pas par hasard que tu as trouvé mon blog.
Je vais entrer en contact avec toi pour qu'on puisse discuter de ta situation ce qui sera déjà pour toi je pense d'un grand réconfort, ensuite tes choix découleront de tes instincts suite à nos
discussions, en sachant que les "instincts" sont souvent la voix que tu dois écouter et suivre. C'est pour cela que ce ne sera jamais moi qui te dirai ce que tu as à faire.
10 ans de deuil, cela doit être douloureux, et c'est justement dans cette douleur que tu dois trouver la réponse. La mort n'est pas une fin, mais un renouveau, pour les âmes, de celui ou celle qui
quitte ce monde et pour ceux qui restent. Comme je le disais, toute épreuve doit nous rendre plus fort. Aujourd'hui tu sors de cette épreuve et tu as envie de te lancer dans le chemin qu'avait
tracé ton père. C'est bien et ça te sera de toute façon bénéfique, pour ton esprit. En découlera ta forme physique.
Nos futures conversations privées ne doivent pas t'empêcher de continuer à poster des commentaires sur ce blog pour ainsi l'enrichir des tes expériences et ainsi aider les autres comme toi qui
pourrait avoir besoin de ces lectures.
@+
On se contacte.


blancan 21/01/2009 15:50

Hey, Laurent !Un plaisir de te lire. On avance en même temps dans le domaine du magnétisme et tes remarques coincident bien avec mon expérience. J'ai beaucoup eu à magnétiser depuis le mois dernier et je me sens très affaibli. Beaucoup d'interrogations sur ces fameux retours et la bonne place à prendre dans le travail. Mon rituel prend maintenant en compte l'idée d'autorisation. Jusqu'à présent je procédais un peu trop à la légère...Allez, amitiés magnétiques et sourcières !b

Laurent 21/01/2009 18:12


Hello Mr Blancan, toujours un plaisir de te causer, d'ailleurs voici encore un hasard dans ma vie qui semble bien étrange. Les quelques jours qui ont suivi mes premières découvertes je dû monter à
Paris, tu ne pouvais pas te libérer et tout compte fait tu as accepter de me rencontrer et de donner de ton temps à un débutant ... J'en ai été flatté car je ne connaissais rien à rien à ce moment
là tandis que toi tu avais déjà une sacré expérience. J'ai trouvé ça énorme de pouvoir faire en sorte de te croiser ... J'en suis sorti grandi, ton discours m'a beaucoup aidé ce jour-là.
Pour ce qui est de la magnétisation il faut je pense le prendre comme tout acte de la vie, c'est-à-dire en tirer des leçons. Si tu es fatigué c'est qu'il y a un truc qui merdoie quelques part et
que tu es sur le mauvais chemin, mais ça tu l'as compris.
Depuis que j'ai compris moi aussi, je demande quand je ne sais pas et chose étonnante; si je demande en sachant pertinament que je ne devrais pas faire comme cela, mais que c'est pour la bonne
cause et juste soulager en attendant que la personne comprenne le vrai message, si je suis conscient que je ne dois pas magnétiser à chaque fois pour ce problème, si j'ai déjà appris cette leçon
... et bien on dirait que ça ne me fatigue pas ...
Comme quoi si il y a un prix à payer c'est qu'il y a quelque chose à apprendre.
En tout cas magnétiser en ayant un contre coup est signe d'erreur.