Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 décembre 2008 6 20 /12 /décembre /2008 18:45


Pourquoi le clocher de l'église du village de Barran est-il hélicoïdal ?

L’église de Barran est connue pour son curieux clocher et sa flèche si particulière en forme d’hélice. Elle aurait été reconstruite après le passage de Montgomery en 1569. Elle subit une restauration importante au XIXe siècle, mais c'est en 1971 que la flèche fut réparée par les Compagnons de Saint-Sylvain d'Anjou.

C’est le clocher tors le plus au sud de la France ; le plus au nord se trouvant à Verchin dans le Pas-de-Calais. Pour l’instant, il en est dénombré 82 en Europe, dont 33 en France, 2 au Danemark, 3 en Angleterre, 24 en Allemagne, 8 en Belgique, 3 en Suisse, 8 en Autriche et 1 en Italie.


Les qualificatifs ne manquent pas pour désigner ces merveilleux ouvrages des Compagnons charpentiers : flammés, vrillés, tors, tordus, tournés, torsadés, hélicoïdaux, en spirale, en limaçon…

Pourquoi cette forme ? Les compagnons de Saint-Sylvain-d’Anjou qui ont entièrement restauré la flèche de Barran pensent qu’elle fût construite torse dès le départ. La torsion, de la gauche vers la droite, s’est ensuite accentuée, provoquant une cassure au milieu de l’édifice et entraînant un dévers important de la pointe du clocher. Seule la partie inférieure est torse (1/8ème de tour), la partie supérieure possédant des arêtiers droits.
Elle est bâtie sur une tour carrée dont le dernier étage, débordant, est habillé d’ardoises et recouvert d’une toiture en forme de pyramide à base carrée. La flèche s’élève ensuite sur un plan octogonal et monte jusqu’à près de 50 mètres.

Merci à Jean-Michel d'avoir éveillé en moi la curiosité qui m'a poussé à aller voir sur place et à commencer mon enquête.

Pas de chance il pleuvait .... Comme souvent ces temps-ci. Donc j'ai fait une prospection rapide et ai pris des photos pour finir cette étude au sec.


Ce que je remarque d'entrée de jeu en arrivant sur les lieux c'est que le clocher n'est pas aligné dans l'axe de l'église. Je veux bien croire en une maladresse involontaire de la part du concepteur ......

Déjà je me doute donc qu'il y a une raison géobiologique (voir article sur la géobiologie).


Je sors mon pendule (sous la pluie battante) et je m'approche de l'église. Je ne suis pas très bien concentré vu le contexte météorologique et ma convention mentale n'est pas optimale (mais cela, je ne m'en suis aperçu que par la suite). Mon pendule m'attire vers le centre de l'église. Je ne peux pas pénétrer, alors je contourne par l'est pour arriver devant le porche de l'entrée principale.

J'ai une réaction du pendule mais incertaine. Pourtant la sensation devant l'entrée est forte. Je comprends vite que ce n'est pas de l'eau qui passe dessous, d'où mon pendule hésitant ... J'adapte ma convention mentale et effectivement il ne bouge plus. Ce n'est pas de l'eau.

Je sors mes baguettes. La réaction est immédiate. Mais ce n'est pas de l'eau. C'est un réseau tellurique. Compte-tenu de la météo (je suis déjà trempe) je décide juste de me faire une idée des différents angles des réseaux, je déterminerai plus tard leurs origines. Il semble qu'il y ait deux croisements de réseaux de niveaux élevés sous l'église dont un sous le clocher tors !!

(Pour résumé l'histoire des niveaux, les lignes des réseaux augmentent de niveau au bout d'un certain nombre, par exemple toutes les 5 lignes du réseau H de niveau 1 (simple), on a un niveau 2 et ensuite toutes les 5 niveau 2 on a un niveau 3 etc .... L'énergie dégagée par ces lignes de niveaux élevés est importante)



Arrivé chez moi, la prospection devant photos confirme tout cela et voici pour l'instant mes résultats. A peaufiner mais les grandes lignes sont là et déjà une explication logique du pourquoi du positionnement du clocher et de sa forme. A suivre bien sûr car il y a encore plein d'autres choses à découvrir sur ces photos et sur place ...


Réseau Hartmann de niveau 5 ! dans l'axe de l'église, mais évitant la tour. Dommage ... Les constructeurs ont tout de même profité de la proximité immédiate de cette onde tellurique forte pour l'axe de l'église.


Pour la largeur de l'onde c'est à confirmer sur place, mais c'est déjà énorme. Un niveau 1 fait 21 cm.

Derrière l'église coté Ouest je retrouve le réseau H niveau 5. Je remarque que les vitraux et le centre de l'église sont bien dans l'axe du réseau mais qu'il y a comme une porte inachevée ou comblée désaxée ...



Ensuite je m'aperçois que le réseau Curry (diagonal à Hartmann) est aussi présent et est lui aussi de fort niveau, je ressens aussi un niveau 5 mais je sais même pas si ça existe ... A confirmer sur place.

Et là je comprends le positionnement du clocher tors.

 

Un croisement du réseau Curry (N5) est recouvert par une deuxème ligne transversale de réseau Hartman de niveau 5 aussi ! Le clocher est pile dessus !

 

Côté Nord (vert = Curry ; rouge Hartmann en transversal)


Côté sud : le réseau curry de niveau 5 (deuxième ligne se croisant dessous le clocher)


En prenant une vue de dessus du village on s'aperçoit que l'église n'est pas dans le sens des rues. J'ai tracé les lignes de réseaux de niveaux élevés (rouge = Hartmann et vert = Curry)

On comprend mieux le positionnement du clocher sur la partie sud-ouest de l'église. C'est là que le croisement du réseau Curry est coiffé par une ligne de réseau Hartmann. 


Mais pourquoi le clocher a-t-il cette forme ?

Pour l'instant voici mes hypothèses qui évolueront certainement.

Les réseaux déstabilisent l'équilibre entre les forces descendantes (cosmiques) et les forces ascendantes (telluriques). Sous le clocher la présence de ces réseaux forts réduisent énormément l'émission des forces venant du sol et ainsi favorisent la descente des forces "cosmiques". Celles-ci sont donc réceptionnées par le clocher et dirigées par la forme de base (pyramidale) vers les environs. Créant ainsi un appel au peuple vers cette église ou en tout cas celui-ci est baigné dans un rayonnement diffusé.

La forme hélicoïdale est présente je pense dans le but de créer un effet tourbillon dans le sens positif ... Mais là s'arrête pour l'instant mes réflexions. Cheminée cosmo-tellurique présente je suppose mais tout ça reste à confirmer ...


Voici donc mes premiers résultats, mais c'est loin d'être terminé. De plus je ne suis qu'un débutant et j'espère que des plus aguerris viendront compléter ma culture ainsi que cet article.

19.12.2008

Lors des recherches pour la rédaction de la page que je consacre aux clochers tors , j'ai trouvé ces données :

Le sens de rotation est différent d'un pays à l'autre :

  • En Allemagne : 63% tournent de droite à gauche
  • En Autriche et en Suisse : 100% tournent de droite à gauche
  • En Belgique : 75% tournent de gauche à droite
  • En France : 78% tournent de gauche à droite

D'après les sources que j'ai pu récolter, l'origine de ces clochers seraient surtout une déformation de la charpente. Le cas de la construction volontaire est souvent citée mais à moindre mesure.

Un autre passage explique que le bois vrille naturellement de gauche à droite ...

Le fait est que le sens de la vrille n'est pas une constante.


20.12.2008

Après recherche sur ces photos je suis à peu près certain de ressentir une cheminée cosmo-tellurique dans la tour.

Ce n'est pas la tour elle-même qui a attiré ce "tube" mais le croisement tellurique présent.

Les CCT se positionnent d'elle-mêmes sur ces points de croisement(s).

Les CCT, d'après ce que j'ai pu en lire et en analyser sur le terrain, sont des cheminées d'énergie, montantes (telluriques) et descendantes (cosmiques) alternativement. Un coup dans un sens et un coup dans l'autre. Le temps est variable (quelques minutes souvent) avec une période neutre entre.
On peut apparenter ça à une respiration de la vie terrienne. Inspiration (cosmique), arrivée de la vie. Expiration (tellurique), départ vers le cosmos .... C'est l'impression en tout cas que cela me laisse à chaque fois.
J'en déduis que ça doit être un bon départ pour les âmes errantes.

Je raconte tout ça pourquoi ?
Car le clocher pourrait servir à diffuser cette vie descendante du cosmos aux environs et ainsi faire proliférer, les plantes, les cultures, la vie en général ...
De plus si tout cela existe (je parle des âmes en attente de départ vers ailleurs), cela pourrait être un bel ascenseur. (Je suis loin d'être persuadé de tout ce que je raconte, mais le propre de la découverte est de ne pas avoir peur de s'aventurer dans l'inconnu et de ne pas fermer la porte aux possibilités).

Ce qui me chagrine dans cette belle théorie c'est que certains toits tors, sont vrillés dans l'autre sens.
Lorsque ils tournent de gauche à droite en montant c'est OK. C'est le sens du pendule lorsque la CCT monte donc logique. Lorsque ça descend le pendule s'inverse et donc la forme du toit tors symbolise bien cette rotation.

Mais lorsque celui-ci est inversé (montant de droite à gauche), je ne vois pas de lien avec ma théorie.

Pour l'instant je suis tenté (et désolé) de conclure que les vrilles des toits tors sont effectivement dues à une déformation naturelle du bois ou à une prouesse esthétique architecturale.

Cela n'enlève en rien la présence des croisements telluriques et de la supposée présence et utilité de la CCT. L'énergie diffusée est de toute façon liée à l'architecture de la base du clocher, c'est-à-dire la forme pyramidale.

 

29.12.2008

 

Après mures réflexions et surtout après en avoir discuté avec Olivier (il se reconnaîtra), je reviens un peu sur ma conclusion peut être un peu trop attive. Je la rectifie sans pour autant lui enlever de son contenu.

 

Les clochers seraient tors d'une façon volontaire d'origine dans un but esthétique, mais peut-être aussi dans un but informatif. Comme la présentation concrète de quelque chose d'abstrait aux regards extérieurs.

 

Cette volonté a peut-être été calculée dans un but pédagogique ... j'en doute, ou plutôt dans un souhait de démontrer que la connaissance de l'invisible n'avait pas échappé aux concepteurs de ces monuments. Comme pour démontrer aux instances divines (quelconques) que l'homme est capable d'accéder à la compréhension de ces phénomènes invisibles.

 

Les clochers qui auraient vrillé par la suite (par problème de sèchage) auraient été gardés avec cet aspect pour les mêmes raisons (obscures et secrètes pourquoi pas).

Il est clair que l'information (si tel est la raison que je crois) n'a pas été pleinement diffusée vu le peu d'indications que l'on trouve à propos de la cause de cette forme architecturale.

 

Ma conclusion n'amène que des suppositions, certes, mais me permet de penser désormais à autres choses en libérant mon esprit de ce sujet. (Pas certain que je n'y revienne plus jamais dessus pour autant)

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Laurent - dans Géobiologie
commenter cet article

commentaires

domi 28/05/2015 22:39

Petite précision à usage des expressions horaires ou anti horaires en ce qui concerne le sens d'un vortex: quand un vortex démarre il fait d'abord un tourbillon en forme de pyramide dans un sens puis à la pointe il part dans le sens inverse . Ce qui nous donne 2 pyramides, ou plutôt 2 cônes qui tourbillonnent en sens inverses pointe à pointe. Ceci est la 1ère étape qui ressemble à un sablier d'environ 50 à 100m de hauteur. Une fois démarré si le lieu est activé par quelque chose ou par quelqu'un ce vortex accélère , et arrivé à une certaine vitesse il s'ouvre pour faire une sorte de tuyau qui part dans le ciel à l'infini. Dans ce cas la rotation est dans un sens à l'extérieur , et dans le sens inverse à l'intérieur. Ce phénomène peut être vécu sur de grands sites comme Stonehenge ou sur des lieux éphémères comme les Crop Circle , comme sur des clochers d'églises ou autres lieux actifs.
Pour ceux qui confondraient ces propos avec les trombes ou autres phénomènes météorologiques le résultat n'a rien à voir! Dans un vortex l'effet physique ressenti est de l'ordre d'un décrochement , d'une perte de poids , de dissociation des différents corps. On est plus proche d'un effet vibratoire un peu comme de l'électricité . L'effet serait pathogène si on y restait en permanence . Mais c'est souvent bénéfique car pour de nombreuses personnes ça ressemble au repos occasionné par une petite sieste. Les différentes vibrations, les différents corps se repositionnent entre eux .
Donc la question du positif ou du négatif n'a vraiment aucun sens dans ce sujet.

domi 28/05/2015 13:40

bien bien. Chacun interprète à sa façon et suivant son ressenti. Les connaissances du passé n'ont pas l'air d'instruire tout le monde, visiblement. Si dans un véhicule le volant est à l'avant ...c'est que cela a un sens! Dans un lieu sacré , même les petites choses ont un sens . On peut y mettre l'intention qu'on veut mais le résultat est toujours flagrant sur le plan "technique". Pour certains l'eau bénite est une croyance de "bénitier" (sic) ...et pour ceux qui mesurent, ou qui "voient" c'est un outil d'accélération du champ vibratoire. Des instruments de laboratoires sont capables de le vérifier. Bref une église au clocher tors ce n'est pas de la déco, ni du "tuning"!!!! Dans un vortex il y a toujours 2 sens. Et l'affaire des clochers tors est juste un équilibrage pour que le vortex du lieu qui relie, par pulsation, la terre et le ciel , puisse fonctionner. Les artisans qui ont exercés leurs talents pour sa construction (ou sa restauration)n'ont pas forcément les clés du système car ils n'en sont que les exécutants. Demandez à un électricien de vous monter un interrupteur de champ pour votre chambre et vous comprendrez le problème! Il faudra lui en donner les plans et il apprendra à le faire.....mais il n'en verra pas l'intérêt.
Donc pour l'affaire des clochers tors la technique est importante mais pourcentage ou pas les statistiques par pays ne signifient pas grand chose. Tout au plus elles parlent de quantités de lieux sacrés corrigés suivant un modèle plus qu'un autre. D'ailleurs qui se moque aujourd'hui de savoir que toutes les centrales nucléaires sont sur le réseau des cathédrales? Tout notre quotidien est marqué par ce genre de méthodes. Les antennes des portables cachées dans les clochers et celles posées sur les châteaux d'eau n'échappent pas à la règle. Les intentions de ceux qui connaissent les réseaux invisibles ne sont pas toutes très claires. Allez à Florence voir la basilique et constatez les véhicules de secours qui sont en permanence à attendre sur le parking. L'idée euphorique et classique est que de nombreuses personnes font des malaises devant la "beauté" du lieu ....Je peux confirmer que les multiples cheminées cosmotelluriques qui fusent à l'intérieur sont évidemment la grande raison de tout ces problèmes d'un lieu ouvert au publique...
Pour l'abbé Perrault il est notoire qu'il était très doué pour constater les réseaux d'eau et leur impact . Il a compris les repères architecturaux de ceux qui travaillaient sur ces réseaux. Mais il n'a pas mis tout sur la place publique et en particulier ce qu'il pratiquait . Il s'est servi de l'eau pour être en contact avec les 4 coins de la planète , un peu comme un réseau électrique . Donc à défaut d'un réseau internet il a compris que l'être humain étant composé d'eau en grande partie , il était possible d'entrer en contact avec chaque individu , personnellement!

OUizzz 10/11/2014 23:16


PFFFF ! le délire... et vous fumez quoi depuis longtemps ? Les clochers tors ou appelés clochers flammes sont simplement des performances architecturales, rien d'autres. Faut vraiment n'avoir
rien d'autre à foutre que de se taper des délires pareils. Servez une autre cause en allant aider ceux qui les restaurent par exemple, là au moins vous pourrez ressentir le poids des pierres,
voir le grain de celle-ci et on vous expliquera d'où  elles viennent, cela vous enrichira d'une vraie vérité.

Laurent Cassé 11/11/2014 00:06



Vous qui avez la vraie vérité vous avez apparemment du temps à perdre à lire et commenter mes "fausses vérités" en opposition à votre contexte materialiste. Alors certes vous avez peut-être
raison mais pensez SVP à prendre des cours d'humilité, cela semble nécessaire. Donc à la place de perdre votre temps précieux à démontrer que les autres sont des ignares et des allumés, je vous
propose d'aller aussi aider ceux qui ont besoin de muscles ... au lieu de faire perdre leur temps aux gens qui pensent avec un esprit doté d'un spectre me semble-t-il un peu plus large. Oui c'est
une prouesse architecturale mais pas certain que ceux qui dessinaient les plans des cathédrales soient les tailleurs de pierre. Donc, allez toucher la pierre et son grain. 



patriarch 11/04/2011 06:48



c'est bien compliqué tout cela pour ma petite tête.... Belle journée.



Laurent Cassé 13/04/2011 19:22



Bonjour,


Rien n'est compliqué. tout est relatif...



Thomas ! 09/03/2011 10:59



Bonjour à tous ! et bonjour Laurent.


 


Votre article est intéressant, et plutot précis, j'aime !


mais je trouve qu'il manque quelque chose, et si on ne trouvait pas finalement


un vortex au pieds du clocher ?


oui des croisements importants, qui peuvent attirer une cheminée cosmo


mais aussi un vortex !!


du coup soit le clocher est tor de manière à indiquer la présence d'un vortex, soit, et aussi, le clocher se tord de cette manière par l'effet du vortex.


 


bonne continuation !